Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 18 octobre 2011

poésie abstraite

Dans le cours d'Alfred Halasa, nous devions choisir un poème et l'illustrer de manière abstraite. Le poème devait se diviser en quatre parties et illustrer chacune de ces parties par un dessin en soi. J'ai choisi le poème Cantouque menteur de Gérard Godin. Voici donc le poème en question:

les Louis Riel du dimanche
les décapités de salon
les pendus de fin de semaine
les martyrs du café du coin
les révolutavernes
et les molsonnutionnaires
mes frères mes pareils
hâbleurs de fond de cour un jour
on en aura soupé
de faire dans nos culottes
debout sur les barricades
on tirera des tomates aux Anglais
des oeufs pourris des Lénine
avant d'avoir sur la gueule
la décharge de plombs du sergent Dubois
du royal Vanndouze
à l'angle des rues Peel et Saint'Cat
c'est une chanson de tristesse et d'aveu
fausse et menteuse comme une femme
et pleureuse itou avec un fond de vérité
je m'en confesse à dieu tout puissant
mon pays mon Québec
la chanson n'est pas vraie
mais la colère si
au nom du pays de la terre
et des seins de Pélagie

Et voici quelques-unes des propositions:



















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire